Articles

L’haplogroupe du chromosome Y: R1b-DF27

Par Bernard Sécher

L’haplogroupe du chromosome Y le plus fréquent en Europe Occidentale est R1b-M269 dont la fréquence varie de 41% en Allemagne à 83% en Irlande.

Cartographie mitochondriale de la France

Par Bernard Sécher

Ce papier de Richard est un peu ancien (2007): An mtDNA perspective of French genetic variation, mais il donne une vision intéressante de la répartition des différents haplogroupes d’ADN mitochondrial dans notre pays.

ADN mitochondrial ancien en Alsace

Par Bernard Sécher

Le Danemark a joué un rôle essentiel dans l’histoire de l’Europe du Nord. Comme les Norvégiens et les Suédois, les Danois sont liés aux excursions Vikings entre les années 793 et 1066. Ensuite entre les années 1397 et 1523 le Danemark, avec la Suède et la Norvège, a formé l’Union de Kalmar.

Histoire génétique de l’Europe

Par Bernard Sécher

L’homme moderne est arrivé en Europe il y a environ 45.000 ans. Il y a vécu depuis, notamment pendant le Dernier Maximum Glaciaire entre 25.000 et 19.000 ans lorsque l’Europe était recouverte en grande partie par la glace. Une question importante est comment les fluctuations climatiques ont influencé l’histoire de la population Européenne et à quel point les changements des cultures archéologiques correspondent à des migrations de populations.

L’origine de l’Homme – modèles récents

Par Bernard Sécher

Deux modèles principaux ont dominé la discussion au sujet de l’origine de l’homme. Le premier est le modèle le plus largement accepté. Il s’agit de l’origine Africaine récente. Le second est celui de l’évolution multi-régionale. Le modèle de l’origine Africaine récente suggère que les hommes modernes sont apparus en Afrique, puis se sont diffusés en Eurasie, remplaçant les hommes archaïques présents.

ADN mitochondrial alsacien

Par Bernard Sécher

Le mode de vie Néolithique qui inclue le fermage, la poterie, la pierre polie et le sédentarisme est apparu au Proche-Orient il y a environ 10.000 ans, et s’est ensuite diffusé vers l’Europe

Analyse paléogénétique de squelettes en Allemagne

La culture de Michelsberg s’étend dans l’ouest de l’Europe Centrale entre 4400 et 3600 av. JC. Les traces d’habitations sont rares et aucun cimetière n’a encore été détecté à l’inverse des cultures précédentes comme la culture de la Poterie Linéaire, la culture de Hinkelstein, ou la culture de Rössen.

ADN mitochondrial, H. sapiens et H. neanderthalensis

Si de nos jours seule l’espèce Homo sapiens est présente sur Terre, les études paléoanthropologiques montrent que plusieurs espèces du genre Homo ont existé par le passé, et sur des périodes de temps qui parfois se recouvrent.

Récente expansion des lignages Européens

Par Bernard Sécher

L’origine et l’ancienneté des populations Européennes est sujet à controverse notamment pour savoir si elles descendent principalement des populations Paléolithiques ou Néolithiques d’Europe.

Génétique des populations du Néolithique moyen en Pologne

Par Bernard Sécher

La transition Néolithique est l’un des événements démographiques les plus importants dans le processus de peuplement de l’Europe, après l’arrivée de l’homme moderne au début du paléolithique supérieur. Les dernières études génétiques ont montré que les premiers fermiers d’Europe Centrale appartenant à la culture rubanée (LBK) vers 5500 av. JC. étaient une population étrangère en provenance du Proche-Orient, qui différait beaucoup de la population locale de chasseurs-cueilleurs.