Chaque plante, chaque animal dans chacune de ses cellules comporte un minuscule organisme appelé organite ou organelle qui contient son propre ADN: une mitochondrie.

L’avantage d’utiliser l’ADN mitochondrial pour l’analyse de filiation, réside dans le fait que les mitochondries sont transmises uniquement par la mère, par hérédité cytoplasmique. À chaque génération il n’y a donc pas de recombinaison génétique. Cela permet donc de suivre des populations en comparant le degré de similarité de leur ADN mitochondrial.