(latin relictus) veuve

intendant

Erbbeständer, Erbpächter, Emphytenten – syn. Banneserbe (Lebach/Eiweiler 1724)

(*) https://genlex.de/erbbestaender/

Régional

A. − (Vosges, vallée de Munster). Fromager, fermier ayant la responsabilité de l’étable et de la fromagerie. Une fois le lait dans la bassine le fromager ou marcaire y ajoute la dose qu’il juge convenable de présure (Pouriau, Laiterie, 1895, p. 680).Ces maisons larges et basses, dont les toits en bardeaux s’inclinent et s’allongent pour envelopper sous un même abri le foin, les animaux et les hommes, sont les dernières habitations permanentes (…) où les marquaires viennent, en été, pratiquer leur industrie (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 194).
B. − (Haute-Saône). ,,Ouvrier qualifié ayant soin et responsabilité d’une étable comprenant au moins 20 vaches laitières«  (Mét. 1955).

REM.

Marcairerie, marcairie, subst. fém.,région. (Vosges). a) ,,Pâturage à bestiaux, enclos de haies, de murettes ou de claies «  (Fén. 1970). b) P. méton. Abri où l’on fait les fromages cuits. (Ds Littré, Guérin 1892, Lar. 20e, Lar. Lang. fr., Lexis 1975).
Prononc.: [maʀkε:ʀ]. Étymol. et Hist. 1768 markaire «(dans les hautes Vosges) domestique qui s’occupe des vaches et du fromage» (Encyclop. t. 27, fromage de Gruieres, p. 1a). Empr. à l’all. Melker «trayeur».
// source CNRTL

Le comté de Hanau est composé de 10 bailliages (Ämter) alsaciens et de deux bailliages cisrhénans, Lichtenau et Willstätt (J. Adam l’Almanach d’Oberlin, qui regroupe les bailliages de Ingwiller et de Pfaffenhoffen. Par ailleurs, Niederbronn, cité comme chef lieu de bailliage par Adam, était en 1789 dans la seigneurie des Linange)
Bouxwiller (Bouxwiller, Bosselshausen, Durningen, Duntzenheim, Ernolsheim, Geiswiller, Gimbrett, Gottesheim, Griesbach, Hattmatt, Hohatzenheim, Hohfrankenheim, Imbsheim, Issenhausen, Kirrwiller, Melsheim, Menchhoffen, Niedersoultzbach, Prinzheim, Reitwiller, Riedheim, Ringendorf, Uttwiller, Wickersheim, Wilshausen, Woellenheim, Zoebersdorf),
Ingwiller (Ingwiller, Ingenheim, Lichtenberg, Mietesheim, Neuwiller, Obersoultzbach, Reipertswiller, Schillersdorf, Wimmenau),
Pfaffenhoffen (Pfaffenhoffen, Alteckendorf, Bischholtz, Bueswiller, Niedermodern, Obermodern, Offwiller, Schalkendorf, Schwindratzheim),
Brumath (Brumath, Bietlenheim, Eckwersheim, Geudertheim, Gries, Hoerdt, Krautwiller, Kutzenhausen, Mittelhausen, Waltenheim, Weitbruch),
Woerth (Woerth, Diefenbach, Eberbach, Goersdorf, Griesbach, Lampertsloch, Mitschdorf, Oberdorf-Spachbach, Preuschdorf),
Offendorf (Offendorf, Drusenheim, Herrlisheim, Oberhoffen, Rohrwiller),
Hatten (Hatten, Kühlendorf, Leiterswiller, Oberbetschdorf, Niederbetschdorf, Reimerswiller, Rittershoffen, Schwabwiller),
Engwiller (Dambach, Gumbrechtshoffen, Langensoultzbach, Uttenhoffen, Windstein),
Wolfisheim (Wolfisheim, Hangenbieten),
Westhoffen (Westhoffen, Balbronn, Allenwiller, Hengwiller, Reinhardsmunster, Wolschheim, Traenheim),
Lemberg (Lemberg, Baerenthal, Obersteinbach, Neunhofen)

Nom italien porté dans le Piémont et vallée de la Suse. C’est un toponyme (cf. commune de Vallauris dans les Alpes-Maritimes) qui signifie « vallée dorée ».
autre orthographe : Vallori, Valori, Vallory, Valory

Sous-officier surveillant l’entrée d’une place-forte militaire.

Officier public chargé de garder les minutes des actes rédigés par les notaires

Les lettres de provisions d’office sont des actes royaux par lesquels les officiers étaient pourvus de leur charge sous l’Ancien Régime.
Elles correspondent à la nomination à un office, c’est-à-dire à une charge publique que son titulaire a achetée et dont il a donc la propriété, contrairement aux fonctions exercées par commission, temporaires et révocables.

Juriste qui exerce des fonctions de Clerc ou de stagiaire dans un office de notaire.